Rencontre avec Asha Magrati

Rencontre avec Asha Magrati

Actrice du film népalais White sun

« White Sun » (film népalais de Deepak Rauniyar), en présence de l’actrice Asha Magrati qui tient un des rôles principaux,  a eu beaucoup de sucés auprès des élèves.

Ce film raconte l’histoire d’un père et chef de village qui décède. Un de ses fils, ancien combattant lors de la guerre, revient au village pour enterrer son père. Là, il se confronte à son autre frère qui lui n’a jamais quitté le village et qui, comme leur père est un fervent royaliste. Ce film,  n’avait à priori rien pour attirer les élèves puisqu’il  traite d’un pays et d’une culture qui leur sont inconnus  et d’un cinéma qu’ils n’ont pas  l’habitude de voir. Cependant, du fait de la présence de nombreux enfants dans le film ainsi que  l’entretien qu’ils ont eu avec l’actrice et productrice après le film ( avec laquelle ils ont pu communiquer en anglais) leur a permis de connaître plusieurs détails sur l’élaboration du scénario, la réalisation du film…etc  et cela leur a beaucoup plu. Ils ont ainsi pu découvrir un peu de la face cachée d’un film .

A propos de White Sun

« J’ai bien aimé ce film car on découvre un film que l’on a pas l’habitude de voir comme tous ces films américains. Grâce à ce film, j’ai appris les religions et le mode de vie au Népal. Je n’ai pas trop aimé le moment où ils portent le corps car j’ai trouvé cette scène longue.

Mathieu Rossel

Élève de la classe à option cinéma de 4e1, Clg Marie Mauron

Du 13 au 18 novembre 2018 a eu lieu la 16e édition du Cinéfestival en pays de Fayence.
Comme chaque année , des élèves du collège Marie Mauron se sont portés volontaires pour participer au Cinéfestival en qualité de jurés pour les longs métrages et courts métrages.

 

Sous le patronage de Jean Paul Lilienfeld , (président du jury longs-métrages et de Benoit Grimalt (président du jury courts-métrages ), 6 élèves des deux classes à projet cinéma ( 4e1 et 3e2) ont visionné une dizaine de films.

 

Comme à chaque fois, ce fut une expérience unique pour ces jeunes plongés pendant 5 jours dans un festival de cinéma aussi éclectique , bien différente des films qu’ils ont ont l’habitude de voir

Mais la participation des élèves du collège Marie Mauron ne se limite pas uniquement au rôle de jurés.

En 2018, 6 classes du collège ont vu 4 films lors du Ciné-festival : “Diamentino” , “Aga” , “Woman at war” et “White sun”.

Le Ciné Festival vu par Ilann

Le Ciné-Festival est fantastique, grâce à lui nous pouvons découvrir des types de films que nous n’avons pas l’habitude de regarder, et des films de pays différents.

Durant cette semaine j’ai pu rencontrer de nombreux acteurs et réalisateurs. J’ai pu également voir 14 films et 10 courts-métrages.

Mon film favori est « Diamentino » ; parce qu’il est drôle et sérieux à la fois. Le héros est un footballeur qui adopte un réfugié, qui se trouve être un espion.
Je n’ai vraiment pas aimé les films « Les Chatouilles » et « Kathie says Goodbye » car je n’ai pas du tout aimé l’histoire.

Le gagnant du Ciné Festival est « Sibel ». C’est l’histoire d’une jeune femme qui part à la chasse pour tuer le loup de la région, mais elle fait la découverte d’un homme blessé et le soigne. J’ai apprécié ce film parce que le paysage était vraiment magnifique.

Grâce au Ciné-Festival, j’ai ressenti beaucoup d’émotions. Le Ciné-Festival est vraiment incroyable !

Je remercie le collège qui m’a permis de vivre ces moments.

Merci !

Ilann Melgrani

Élève de la classe à option cinéma de 4e1- Juré courts métrages, Clg Marie Mauron

Dans le cadre de la classe à projet cinéma en 4e1, 4 élèves de la classe se sont portés volontaires pour vivre une semaine inoubliable au ciné-festival en Pays de Fayence du 13 au 18 novembre 2018.Nous avons regardé beaucoup de cours-métrages afin d’en primer un seul à la soirée de clôture. Cette expérience très enrichissante nous a permis de voir le cinéma sous un autre angle et de voir différents plans et religions à travers ces courts-métrages.

Eléonore Kohyann

Élève de la classe à option cinéma de 4e1- Jurée courts métrages, Clg Marie Mauron

Ciné festival – Edition 2017

Pour cette 14ème édition, cette année , nous avons eu le grand plaisir de rencontrer :

  • Mathieu Amalric, acteur et réalisateur au palmarès prestigieux, venu présenter son très beau film « Barbara » .C’est un passionné de cinéma ,touchant et d’une simplicité déconcertante,
  • Jean Corso, acteur et président du jury longs métrages,
  • Jean –Pierre Améris , réalisateur , qui nous montré son film « Je vais mieux» en avant première lors de la soirée de clôture,
  • mais aussi Maria Zreik ( actrice palestinienne )
  • Evgenia Dodina, (actrice israélienne)…Cette année encore, les films proposés par Waltraud Verlaguet et Jean- Claude–Gellé furent d ‘une qualité exceptionnelle. Ils ont offert à nos élèves la possibilité de vivre une belle expérience de cinéma , de voir des films magnifiques qu’ils n’auraient sans doute pas eu l’occasion de voir par ailleurs , mais aussi de vivre des instants d’émotion et de partage dont ils se souviendront longtemps. Qu’ils en soient ici tous deux , remerciés.

Dans le cadre du Ciné festival en Pays de Fayence du 14 au 19 novembre 2017, quatre élèves de la classe à projet cinéma ont fait partie des deux jurys (courts et longs métrages.)
Leurs votes ont compté dans les délibérations au même titre que les autres membres des jurys.
Durant 5 jours, ils ont pu bénéficier d’une demi journée de « formation à l’image » dispensée par Catherine Verlaguet, (réalisatrice et également présidente du jury courts -métrages cette année) et voir des films de qualité exceptionnelle.
Les élèves qui font partie des jurys avaient l’obligation de visionner les 10 films sur lesquels ils devaient délibérer mais ils pouvaient également assister aux autres projections .

Ce furent 5 jours intenses pour nos élèves : Non seulement par le rythme des journées (elles commençaient dès 9h et se terminaient bien souvent vers minuit) et intenses en émotion car les films présentés étaient riches de sens et d’émotion et puis le Ciné-festival c’est aussi et surtout l’occasion de faire de belles rencontres et de partager autour du cinéma.

Palmarès 2017 :
• Prix de « La Cigale d’or » : « Oh , Lucy ! » , USA/Japon d’Atsuko Hirayanagi
• Grand ¨Prix du jury ex aequo – « La Belle et la Meute « , Tunisie de Kaouther Ben Hania
• « In Times of fading lights », Allemagne de Matti Geschonneck.
• Prix du Jury Profil :« La Belle et la Meute « , Tunisie de Kaouther Ben Hania
• Cigale d’or du court-métrage « Panthéon discount »
• Coup de cœur du festival « Wajib » , Palestine de Annemarie Jacir.

Et voici le témoignage d’Ilyan -élève de 4e1-, membre du jury  section longs métrages.

A l’occasion du CinéFestival et en tant que juré, j’ai eu la chance de pouvoir visionner une dizaine de longs métrages, tous très différents les uns des autres, notamment dans les nationalités de chacun mais surtout dans les thématiques abordées par tous les films. Mais après quelques concertations, par le biais de petites réunions organisées par le jury, nous nous sommes rendus compte qu’un sujet revenait tout de même régulièrement : la corruption. Ce thème, servant de base au récit dans certains films, ou exploité de façon plus subtile dans d’autres, m’a personnellement fait réfléchir au sens du cinéma dans des milieux sociaux ou politiques très difficiles, mais aussi, et surtout, à l’importance de festivals comme celui-ci. C’est grâce à ce genre de manifestations que la découverte d’un cinéma étranger, peut sculpter ou changer totalement un regard sur un pays ou une culture.

LES FILMS

Malgré la qualité de tous les longs métrages, il y en a un que j’ai particulièrement apprécié, celui-ci s’appelle « La belle et la meute » et est réalisé par Kaouther Ben Hania.

Il raconte l’histoire d’une femme, victime d’un viol, essayant durant toute une nuit de faire valoir ses droits. Le portrait fait de la jeune femme, du pays dans lequel elle vit mais surtout son système judiciaire cruel et corrompu est très fort. La puissance de son message et le talent de ses acteurs en font, à mon goût, un film important à voir et qui excelle à tous les niveaux.

Ilyan