Mardi 21 novembre, le théâtre s’est invité au collège. Deux classes de 3e ont été plongées dans l’univers bouleversant de Catherine Verlaguet. Sa pièce, Maintenant que je sais, a captivé et étonné nos élèves.

Véritable réflexion sur l’engagement, l’œuvre a interrogé les jeunes spectateurs non sans faire écho aux programmes d’histoire et de français. De spectateur à acteur, il n’y a qu’un pas qui est franchi par la mise en scène d’Olivier Letellier. Une œuvre engagée et engageante.

Avec la même générosité, l’ensemble de la troupe a ensuite partagé un moment de dialogue très riche avec les collégiens : à partir de quand peut-on parler de dictature ? qu’appelle-t-on engagement ? pourquoi voter ou s’abstenir ?

Mais place aux élèves qui nous ont fait part de leurs impressions :

« Je pense que ça nous a fait prendre conscience de la chance que nous avons d’être dans un pays libre dans lequel nous avons des droits, des libertés fondamentales. » Elina

« La comédienne qui venait à côté de nous nous regardait dans les yeux. Elle partageait avec nous ses sentiments. J’ai été ému. Elle jouait très bien ses rôles, elle changeait de ton et d’expression pour chaque personnage. Grâce à elle, j’ai été porté par l’histoire du début à la fin. » Edward

« J’ai aimé le fait que la pièce de théâtre soit interactive. La mise en scène nous met dans l’ambiance. Je remercie toute la troupe pour sa venue et l’échange qu’il y a eu à la fin. » Jonas

« Jeanne Faure nous intègre à l’histoire, nous interpelle ce qui peut être dérangeant mais l’imagination prend le dessus sur le réel et l’installation du décor est très inhabituelle et originale. J’ai beaucoup aimé cette histoire entre humour, tristesse et colère.  Je vous remercie tous et encore bravo. » Angèle

« La mise en scène de la pièce m’a plu et la comédienne arrive à nous faire partager ses émotions à travers son regard. » Lou

« On est passés du rire aux larmes. J’ai découvert une autre version du théâtre. » Maxine

« Nous avons été agréablement surprises par l’histoire et l’originalité de la disposition du public qui est comme « dans » la scène. Nous avons été émues et cette pièce nous a fait découvrir un autre aspect du théâtre de manière positive. » Naïs et Angelli

« Ce que j’ai le plus aimé dans cette pièce, c’est l’histoire de cette journaliste qui se rend au Brésil en 1972. J’ai été un peu dérangé au début par le fait d’être interpelé. Merci à la troupe d’avoir pensé à nous pour cette pièce. » Léo

La conclusion revient à Killiann qui a déclaré, en classe, lors du retour sur la pièce : «  j’ai compris que le théâtre pouvait aussi être pour moi. » . Une magnifique récompense pour la troupe et l’établissement !