Abbaye du Thoronet

Sortie Artistique et culturelle pour toutes les classes de 5eme. 

La sortie

Une abbaye cistercienne

Un peu d’

Histoire

L’abbaye du Thoronet a été fondée au XIIe siècle en Provence, pour une communauté de vingt moines seulement, sans compter les convers, à une époque où celle-ci relevait du Saint-Empire romain germanique sous l’autorité de Frédéric Ier Barberousse (1152-1190). 
C’est de l’abbaye de Mazan en Ardèche que Paulin, son premier abbé, et douze moines installent une communauté, le 14 avril 1136, sur la commune de Tourtour, qui prit le nom de l’Abbaye de Florièyes.

La sortie

Mardi 26 – Jeudi 28 – Vendredi 29 avril 2022

Trois journées, trois bus, 6 classes de 5e, environs 160 élèves … des chiffres qui donnent le tournis pour une sortie hors du commun. En effet, la découverte de  ce lieu patrimonial si prestigieux du Var a été orchestrée de main de maitre par M. Magaud, professeur de technologie au collège. 

Chaque journée accueillait 2 classes. Le matin, l’une des classes assistait à un atelier de calligraphie en compagnie de Anne, médiatrice culturelle de l’abbaye, pendant que l’autre classe était divisée en 4 groupes de 6 à 7 élèves.

Un groupe travaillait les arts, l’autre l’histoire, le troisième sur l’architecture pendant que  le dernier devait retrouver sur place des lieux idientifiés sur leur feuille de route. Chaque groupe avait environ 15 minutes pour effectuer sa tâche.

Vers midi, tout le monde a piqueniqué dans un pré tout à coté de l’abbaye. Puis l’après midi, les groupes ont été intervertis. En fin de journée, une course au trésor dans l’abbaye a été organisée avec à la clé, la découverte d’un trésor.

Pour
aller
plus
loin

L’histoire de l’abbaye

L’univers Cistercien

Calligraphie

Architecture

Accoustique

Photos

BY

JPM & MV

Photos des 4 ateliers

Calligraphie

L’abbaye du Thoronet propose une atelier d’une heure trente qui a comme thème la calligraphie médiévale. Au menu, une petite visite des lieux abritant des manuscrits aux abords du cloitre, puis, une mise en contexte de l’histoire de l’écriture jusqu’au Moyen-Age.

Au Thoronet, ce sont donc les moines à l’abris dans leur scriptoriums, qui copiaient les manuscrits, exclusivement religieux. Ces pièces avaient l’avantage d’être le seul lien confortable de l’abbaye: bien éclairée et bien chauffée en hiver. Un luxe ! Un bon copiste écrivait 4 pages par jour. Une livre était donc écrit par plusieurs moines différents. L’écriture donc était normalisée, de manière à ce que l’on ne voit pas la différence d’écriture d’une page à l’autre du livre.

Les écritures ont aussi évolué au fil de l’histoire. On est passé de l’écriture romane à l’écriture gothique. Les élèves ont pu apprécier leur travail sur les enluminures. Puis ce sont eux qui ont pris la plume, pour à leur tour, répéter ces gestes ancestraux de pleins et de déliés.

Retour en images sur ce moment calme et rempli de sérénité.