04 94 60 64 80

Visits: 68

Projet TARA 2023 Macro déchet à la loupe !

TARA

Projet Macro déchets

Et si l’on sortait l’école au bord de l’eau? pour apprendre les sciences?

Ce jeudi 19 janvier 2023, il a fait un froid vif, ce matin, lorsque la classe de 5e1 s’est rendue à Anthéor. Depuis septembre, ils en avaient entendu parler de cette sortie. Seule classe de 5e du collège à participer au projet national Macro déchets de la fondation TARA océan, nos élèves n’ont pas boudé leur plaisir de travailler hors les murs.

Une journée d’école hors du commun: 3 ateliers de 45 min autour de la SVT, de la physique et des Arts plastiques.

Ce projet interdisciplinaire s’inscrit dans le cadre de l’EDD, l’éducation au développement durable. En effet, l’objectif est encore cette année, d’ammener nos élèves à recueillir des données scientifiques qui seront remontées à la fondation TARA. Ces données seront ensuite traitées et analysées par de vrais scientifiques et alimenteront une base de connaissance collaborative concernant la pollution de nos plages par les déchets plastiques.

Les élèves suivent un protocole stricte élaborés par les scientifiques : trouver un endroit à proximité d’un milieu aquatique ou maritime, le délimiter puis récolter sur cette aire tous les déchets plastiques. Les mettre dans un sac, puis les trier en fonction de leur taille, et de leur nature, de leur typologie.  De gros classeurs sont distribués aux élèves: ils les aident à élborer une taxonomie de leur déchets. Cette activité consiste à décrire et circonscrire en termes de catégories les déchets trouvés et à les hiérarchiser.

Puis, avec leur professeure de SVT, Mme Rouby, ils sont allés à la pêche aux micro-déchets plastiques cette fois. Etudiés aux microscopes, ceux de couleurs bleus, rouges, ou oranges sont facilement identifiables. Ils flottent sur l’eau, prélevée en creusant la bande littorale de la laisse de mer.

Une fois l’atelier fini, on tourne. L’atelier de Physique de M. Chapon a pour objectif d’étudier la particularité de l’eau marine. Etude de la salinité de l’eau, de son PH… On sort les instruments de mesure, on pèse, on évapore, on mesure. Puis les résultats sont reportés sur une fiche guide qui sera intégrée au cours.

Troisième atelier, c’est le plus créatif, puisque avec Mme Bosquet, leur professeur d’art plastiques, ils ont ramassé sur la plage différents déchets ou éléments végétaux, pour confectionner une oeuvre de landart. Oeuvre ephémère, immortalisée par l’appareil photo de la professeur, elle sera tout de même notée. Puis tout le groupe traverse la chausée, en direction du célèbre viaduc d’Anthéor. Construit en 1860 à l’occasion du rattachement du comté de Nice à la France, ce magnifique pont ferroviaire fait la fierté de la commune. Les élèves s’asseyent sur les bancs installés au pied des piles du pont et commencent à  le croquer. Puis ils découvrent une oeuvre de street art laissée par l’artiste mosaïste Invader et l’application Flash invader qui va avec…

Et c’est déjà l’heure de rentrer au collège. Une très belle journée ensoleillée a su réchauffer les corps de nos élèves. Mais ils sont repartis très contents de leurs ateliers.

Galerie photos

Cliquez sur une des photos pour démarrer le diaporama.

Aller au contenu principal