04 94 60 64 80

Visits: 13

Quand un projet littéraire relie les générations

Fév 25, 2024 | Actualité, Français, Lecture, Projets pédagogiques

La classe de 5e1 de Mme Lemaire, professeure de français, travaille depuis le début de l’année sur le projet littéraire du prix CHRONOS. Ce prix consiste à lire 4 livres de littérature jeunesse mettant en scène des adolescents et de personnes âgées. Le prétexte parfait pour tisser et importer dans notre établissement, des liens entre les générations aux extrêmes de la vie. Cette première séance a été l’occasion pour nos élèves de 5e de poser moult questions diverses et variées aux 3 représentants de la maison de retraite de Bagnols en Forêt. L’après-midi suivant à cet entretien, les élèves ont produit lors d’un atelier d’écriture, un petit texte mettant en forme des éléments marquants entendus durant la matinée. Voici le texte de Lilou.

Dans les mots de Lilou P. , élèves de 5e1

Le jeudi 15 février 2024, des personnes âgées sont venues au collège pour nous raconter des moments importants de leur vie. Il y avait M. Bernard C. ui a 92 ans, Madame  Annie T. âgée de 87 ans et Madame Violette G. qui a 60 ans. Elles sont venues accompagnés par Patricia Schmitzler, leur animatrice à la maison de retraite de Bagnols en Forêt.

Monsieur Bernard C.

Il était chef d’atelier chez Renault. Il avait une C3 tout neuve. Quand il était petit il aimait beaucoup jouer au foot et il était assez doué. Il a fait un championnat de foot et a gagné des médailles. Son poste au foot était demi-centre. A vécu pendant la deuxième guerre mondiale dans un petit village de Bourgogne, alors qu’il n’avait que 7 ans : Il a dû boire 1 litre de lait car un Allemand saoul l’a forcé. Plus tard, il a fait la guerre d’Algérie et y est resté 6 mois. Il était dans les parachutistes et portait un béret rouge.

Madame  Annie T.

Elle a travaillé avec son mari dans l’électronique, bien qu’elle ait voulu être coiffeuse mais ses parents ne voulaient pas qu’elle fasse un métier manuel. Elle est donc devenue secrétaire car ses parents l’ont obligé. Elle a coiffé sa maman. Son père travaillait à la direction de la chocolaterie Cemoi.

Madame Viollette G.

C’est la plus jeune des 3 personnes, elle a un peu plus de 60 ans. Elle voulait être professeure de gym, elle faisait du hand et de l’athlétisme. Elle a travaillé dans l’armée de terre. Elle a voyagé en Polynésie, en Nouvelle Calédonie. Mais sa destination préférée était Versailles. Elle a fini l’école à 17 ans. Comme son père chassait, elle a passé le permis de chasse.

Nous avons trouvé ce moment agréable et intéressant avec les personnes âgées.

Lilou, 5e1

Aller au contenu principal